Accueil > Débats > Baisser d’emblée les impôts et les dépenses de façon simultanée et massive
Cette page est accessible en lecture uniquement. La proposition en est maintenant au stade Proposition votée, Rejetée à la majorité.
Cliquez-ici pour y accéder
Baisser d’emblée les impôts et les dépenses de façon simultanée et massive

Le tirage au sort du débat live aura lieu le 18/12/2016
S'inscrire au tirage au sort du débat live

Baisser d’emblée les impôts et les dépenses de façon simultanée et massive

Paris, le 23/10/16 par CandidateNKM
LA NOUVELLE FRANCE
Baisser d’emblée les impôts et les dépenses de façon simultanée et massive
Les baisses radicales d’impôts produiront des résultats immédiats, les réformes structurelles prendront plus de temps. C’est ce que j’appelle baisser les impôts par l’ascenseur et les dépenses par l’escalier. Il faudra donc assumer un déficit budgétaire temporaire, comme l’avait fait le Chancelier Schröder quand il mit l’Allemagne sur les rails du XXIe siècle. Copions pour une fois ce qui a marché
plutôt que réitérer ce qui a déjà échoué.

- 100 Md€ sur les prélèvements des entreprises
Je propose donc de créer un choc de compétitivité inédit dans notre pays, une politique de libération nationale de nos entreprises : une baisse des prélèvements sur les entreprises de 100 milliards €, dès le début du quinquennat. C’est la baisse la plus ambitieuse de l’ensemble des programmes de la Primaire :
67 Md€ pour la capacité d’investissement
Parce que là est le levier le plus puissant de la réussite économique et de la création d’emploi.
• Le taux d’impôt sur les sociétés sera ramené à la moyenne européenne (25%) parce que réussir ici ne doit pas coûter plus cher qu’ailleurs.
• ?Nous doublerons le plafond de chiffre d’affaires éligible au taux réduit d’Impôt sur les sociétés pour les PME afin d’aider ces dernières à grandir.
• ?Enfin, je veux baisser les cotisations patronales de 50 Md€ (soit -21%), sur tous les salaires et pas seulement sur les plus bas, pour qu’enfin les rémunérations des populations les plus stratégiques puissent être compétitives en France.
26 Md€ pour réduire les impôts sur la production Pour redonner aux entreprises le pouvoir de créer des richesses, en supprimant
la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S), en baissant la fiscalité sur le travail, en supprimant la cotisation foncières des entreprises (CFE) et baissant les taxes foncières des PME.
7 Md€ pour alléger la fiscalité sur la transmission d’entreprise
Parce qu’il est fondamental d’encourager l’envie de réussir en France : je propose d’exclure la cession de l’entreprise de l’assiette des plus-values et d’assouplir le dispositif Dutreil sur la transmission d’entreprise au sein d’une même famille. Je crois à un capitalisme d’entrepreneurs passionnés, dont le mérite et la créativité ne doivent jamais s’arrêter au bout d’une génération à cause d’une fiscalité punitive.
Développer les business angels,
En abaissant l’imposition des plus-values de cessions de titres de startups : dans la Nouvelle France, prendre des risques pour aider le nouveau monde à naître, sera culturellement et économiquement toujours favorisé !

Cette fonctionnalité est réservé aux membres inscrits et connectés
Se connecter
S'inscrire - Mot de passe perdu