Accueil > Débats > Protéger la famille et la valeur de la vie humaine
Cette page est accessible en lecture uniquement. La proposition en est maintenant au stade Proposition votée, Rejetée à la majorité.
Cliquez-ici pour y accéder
Protéger la famille et la valeur de la vie humaine

Le tirage au sort du débat live aura lieu le 10/12/2016
S'inscrire au tirage au sort du débat live

Protéger la famille et la valeur de la vie humaine

Rambouillet, le 15/10/16 par candidatpoisson
Dire la vérité
L’unité de notre peuple est durement remise en cause par la crise économique et sociale. Mais cette dimension n’est pas la seule raison de notre fragilité.
Il n’est pas possible d’assurer la cohésion d’un peuple lorsque des atteintes permanentes sont portées à la liberté des familles. Ni lorsque la valeur de la vie humaine est fragilisée par le recours quasi systématique à l’avortement, comme par la possibilité de faire mourir légalement des patients. Ni lorsque la légalisation des mères porteuses est ouverte par la loi sur le mariage homosexuel.
A l’inverse de cette logique, je veux replacer les familles au centre de nos politiques. Je veux promouvoir des politiques publiques respectueuses de la dignité humaine pour tous, jusqu’aux plus fragiles d’entre nous, de l’enfant à naître aux plus anciens d’entre nous, des personnes en situation de handicap aux grands malades et grabataires

Agir
La baisse du nombre d’avortements devient un objectif de santé publique.
L’aide aux centres d’accompagnement à la grossesse est renforcée.
Le développement des soins et de la culture palliative est consacré
comme une priorité de santé publique. L’exercice libéral de la médecine est restauré et encouragé par des aides favorisant l’installation et l’implantation de jeunes médecins auprès d’une patientèle, particulièrement dans les territoires frappés de désertification médicale.
La loi dite « Mariage pour tous » est abrogée. Le code pénal est renforcé pour activer la lutte contre la pratique des mères porteuses. La France propose aux Nations Unies l’interdiction mondiale de cette pratique.
La politique familiale est rétablie dans son universalité (versement des allocations familiales). Le quotient familial est rétabli à un juste niveau.
Le Ministère de la Famille est placé directement sous l’autorité du Premier ministre. En plus de ses prérogatives propres, il a pour mission d’évaluer l’ensemble des politiques publiques à l’aune de la vie quotidienne des familles. Il se saisira d’autre part de la grave question de la culture pornographique ambiante, chez les jeunes tout spécialement.

Cette fonctionnalité est réservé aux membres inscrits et connectés
Se connecter
S'inscrire - Mot de passe perdu