Accueil > Débats > Réforme du commerce mondial et taxe carbone
Cette page est accessible en lecture uniquement. La proposition en est maintenant au stade Proposition votée, Rejetée à la majorité.
Cliquez-ici pour y accéder
Réforme du commerce mondial et taxe carbone

Le tirage au sort du débat live aura lieu le 26/11/2016
S'inscrire au tirage au sort du débat live

Réforme du commerce mondial et taxe carbone

Paris, le 01/10/16 par CandidatMontebourg
Le dérèglement climatique

Pendant que l’Europe menace de s’affaisser, chacun a également bien compris qu’un compte à rebours écologique dans la lutte contre le dérèglement climatique a commencé à se déclencher au-dessus de nos têtes.

En 2015, ce débat a été définitivement tranché par les organisations internationales et notamment l’ONU. Les preuves incontestables et inquiétantes ont été rassemblées du réchauffement de la planète qui est beaucoup plus rapide qu’on ne l’imaginait. Il est d’origine humaine et ses conséquences peuvent être catastrophiques. A l’échelle d’une génération, nous savons que nos enfants connaitront à la fin de leur vie les conséquences de nos inconséquences.

La diplomatie française, à travers les succès de la COP21, où des engagements sérieux et vérifiables ont été pris se heurte néanmoins à de lourdes résistances du côté des pays continents comme les Etats Unis d’Amérique ou la Chine. L’Europe, où des efforts importants ont été réalisés, est aujourd’hui concurrencée par d’autres pays qui refusent de se soumettre aux mêmes efforts. Les Français et Européens ont changé leurs lois, réduisent leurs émissions de gaz carbonique mais continuent à importer sans limite des produits ultra carbonés.

L’impératif écologique justifie désormais la réforme du commerce mondial par l’instauration de taxes carbone sur des produits importés qui décourageront la poursuite de la destruction planétaire. L’Union Européenne et la France doivent engager et conduire une telle réforme. Ce serait un protectionnisme raisonnable, utile et de bon aloi, décidé dans l’intérêt collectif des habitants de la planète.

Pourtant l’écologie n’est pas à mes yeux une expédition punitive contre des hommes qui auraient commis des fautes.

L’écologie contribue à une croissance saine. Elle rapproche les lieux de production industrielle et agricole des lieux de consommation. C’est sa contribution au Made in France.

C’est cette mutation que je vous propose de mener ensemble.

Cette fonctionnalité est réservé aux membres inscrits et connectés
Se connecter
S'inscrire - Mot de passe perdu